• Imprimer cette page
  • Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Envoyer cette page à un ami
  • Partager sur Google plus (lien externe)

Journée à thème

Journée mondiale des AVC - Mieux reconnaître les signes pour sauver des vies

Le mardi 29 octobre 2013

Mieux reconnaître les signes des Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) et sauver des vies en Aquitaine

L'association "France AVC 40" vous attend le mardi 29 octobre 2013 à partir de 9h
dans les halls d'accueil des Centres Hospitaliers de Dax et de Mont de Marsan

Troisième cause de mortalité et première cause de handicap en France, les accidents vasculaires cérébraux entraînent une surmortalité des moins de 65 ans en Aquitaine. Cette maladie touche en moyenne 20 personnes par jour en Aquitaine dont 8 garderont des séquelles invalidantes.

Ce constat est à l'origine d'une vaste campagne de communication menée conjointement par l'Agence Régionale de Santé et de nombreux acteurs de santé* pour apprendre aux Aquitains à reconnaître les premiers signes d'alerte et les informer de la conduite à tenir : appeler impérativement et immédiatement le 15.

Une méconnaissance des symptômes et de la conduite à adopter

L'AVC, encore appelé "attaque" ou "congestion cérébrale" est une urgence vitale. Il est causé par une artère qui se bouche ou qui éclate soudainement, ce qui entraîne une perturbation de l'irrigation du cerveau.

Tout le monde peut être touché, quel que soit son sexe, avec un risque plus important toutefois lorsque l'on avance en âge. 

Les symptômes sont simples à retenir :

  • une faiblesse musculaire soudaine,
  • une paralysie d’un bras ou du visage,
  • des difficultés à parler.

Des symptômes qui peuvent  être accompagnées ou non de troubles de l'équilibre, de la vision ou encore de maux de tête.

Si l’un de ces symptômes est constaté, et même s’il disparaît après quelques minutes, il peut s’agir d’un AVC.

Pourtant, ces signes d'alerte sont méconnus, tout comme la conduite à tenir.

Il y a urgence : le malade dispose seulement d'un délai de quatre heures pour être hospitalisé et recevoir un traitement destiné à limiter les séquelles et optimiser ses chances de guérison. Certains négligent ces symptômes, attendent de voir s'ils perdurent, appellent leur médecin traitant pour prendre rendez-vous...plutôt que de composer sans attendre le 15 pour être immédiatement pris en charge.

Les AVC en chiffres

En France

  • 1ère cause de handicap acquis de l’adulte,
  • 3ème cause de mortalité,
  • 130 000 personnes atteintes chaque année d’un AVC, dont 1/3 garde des séquelles,
  • 500 000 personnes vivent avec des séquelles plus ou moins lourdes d’AVC,
  • 75 % des personnes qui en sont atteintes ont plus de 65 ans, mais 15 000 hommes ou femmes de moins de 45 ans sont frappés chaque année.

En Aquitaine

  • 8 000 personnes atteintes d’un AVC hospitalisées en 2010,
  • près de 3 000 garderont des séquelles.

*CHU de Bordeaux, Union régionale des professionnels de santé médecins libéraux d’Aquitaine, Mutualité Française Aquitaine, caisses d’assurance maladie d’Aquitaine (CPAM, Direction régionale du service médical, MSA, RSI), Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT), associations de malades (France AVC 33, Amoc 33, Cocerles 47),  Comité régional de coordination Aquitain

Centre Hospitalier de Mont de Marsan Avenue Pierre de Coubertin BP 417
40024 Mont-de-Marsan Cedex

  • Tél. : (33) 05 58 05 10 10
  • Fax : (33) 05 58 05 10 01
  • Email : Contact

http://www.ch-mt-marsan.fr/tout-l-agenda/evenement-37.html

Lettres d'information

Choisissez votre profil pour vous inscrire.

Réalisation : Stratis