Présentation générale de la Formation Aide-Soignant

Présentation du métier

 

L'aide soignant exerce sous la responsabilité de l'infirmier diplômé d'Etat dans le cadre de l'article R.4311-4 du code de la santé publique.

Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l'initiative de l'infirmier diplômé d'Etat, défini par les articles R. 4311-3 et R.4311-5 du code de la santé publique, relatifs aux actes professionnels et à l'exercice de la profession infirmier.

L'aide soignant accompagne et réalise des soins essentiels de la vie quotidienne, adaptés à l'évolution de l'état clinique et visant à identifier les situations à risque. Son rôle s'inscrit dans une approche globale de la personne et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec les autres professionnels, les apprenants et les aidants.

L'aide soignant travaille au sein d'une équipe pluridisciplinaire intervenant dans les services de soins ou réseaux de soins des structures sanitaires, médio-sociales ou sociales notamment dans le cadre d'hospitalisation ou d'hébergement continus ou discontinus en structure ou à domicile.

En tant que professionnel de santé, l'aide-santé est habilité à dispenser des soins de la vie quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l'autonomie de la personne dans le cadre du rôle propre de l'infirmier, en collaboration avec lui et dans le cadre d'une responsabilité partagée.

Trois missions reflétant la spécialité du métiers sont ainsi définies :

- Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie ;

- Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champs de compétences;

- Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel.

 Fiche DEAS RNCP 35830 en date du 28/07/2021. Certificateur : Ministère chargé de la santé

 

Présentation de la formation aide soignant

L'accès à la formation aide soignant est subordonnée à une sélection sur dossier ainsi qu'un entretien dans les conditions fixées par l'arrêté du 7 Avril 2020 modifié susvisé.

La formation se déroule sur 12 mois (septembre à août) soit 1540 heures, 770 heures théoriques et 770 heures pratiques.

La formation théorique et pratique s'organise en 5 blocs de compétences qui comprend 10 modules, un dispositif d'accompagnement pédagogique individualisé, des travaux personnels guidés et un suivi pédagogique individualisé des apprenants.

Référentiel de compétences :

Bloc 1 : Accompagnement et soins de la personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale

  • Module 1 : Accompagnement d'une personne dans les activités de sa vie quotidienne et de s vie sociale : 147 h
  • Module 2 : Repérage et prévention des situations à risque : 21h

Bloc 2 : Evaluation de l'état clinique et mise en œuvre de soins adaptés en collaboration

  • Module 3 : Evaluation de l'état clinique d'une personne : 77 h
  • Module 4 : Mise en œuvre des soins adaptés, évaluation et réajustement  : 182 h
  • Module 5 : Accompagnement de la mobilité de la personne aidée : 35 h

Bloc 3 : Information et accompagnement des personnes et de leur entourage, des professionnels et des apprenants

  • Module 6 : Relation et communication avec les personnes et leur entourage : 70 h
  • Module 7 : Accompagnement des personnes en formation et communication avec les pairs : 21 h

Bloc 4 : Entretien de l'environnement immédiat de la personne et des matériels liés aux activités en tenant compte du lieu et des situations d'intervention

  • Module 8 : Entretien des locaux et des matériels et prévention des risques associés  : 35 h

Bloc 5 : Travail en équipe pluri-professionnelle et traitement des informations liées aux activités de soins, à la qualité/gestion des risques

  • Module 9 : Traitement des informations : 35 h
  • Module 10 : Travail en équipe pluri-professionnelle, qualité et gestion des risques : 70 h

L’enseignement théorique est  réalisé sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés, de travaux pratiques en petits groupes. Il s’appuie sur des outils de simulation en santé, l’inter professionnalité (étudiants infirmiers et accompagnants éducatifs et sociaux).

Les modalités de validation des blocs de compétences sont différentes. Elles peuvent prendre la forme d’une étude de situation relationnelle pour le bloc 3 ou d’hygiène pour le bloc 4, une évaluation comportant une pratique simulée pour le bloc 5 et le module 5  tout en ayant systématiquement une  évaluation des compétences en milieu professionnel.

Les élèves inscrits en cursus complet à la rentrée de septembre ont droit à 3 semaines de congés annuels. Ceux inscrits à la rentrée de janvier bénéficient de 4 semaines de congés annuels.

                               

La formation en milieu professionnel comprend 4 périodes de stages avec au moins une période auprès des personnes en  situation de handicap physique ou psychique et une période auprès des personnes âgées. Le stage de 7 semaines réalisé en fin de formation permet l’exploration ou la consolidation du projet professionnel de l’apprenant. Le suivi des périodes de formation en milieu professionnel est assuré par un port folio afin d’évaluer l’acquisition progressive des compétences .

PORTFOLIO FORMATION AIDE SOIGNANT

 

Des équivalences de compétences, de blocs de compétences ou des allègements partiels ou complets de certains modules de formation sont accordées aux élèves titulaires :

  •  d’un diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture
  •  d’un diplôme d’assistant de régulation médicale
  •  d’un diplôme d’Etat d’ambulancier
  •  le baccalauréat professionnel Accompagnement Soins et Services à la personne (ASSP)
  •  le baccalauréat professionnel Services aux Personnes et aux Territoires (SAPAT)
  •  le titre professionnel d’assistant de vie aux familles
  •  le titre professionnel d’agent de service médico social

⇒Tableau des équivalences

Les élèves n’ayant pas  bénéficié de l’épreuve de sélection sont dispensés de la réalisation d’une période de 5 semaines de stage.

  •  Arrêté du 09 Juillet 2023 ; portant diverses modifications relatives aux modalités de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux et aux formations conduisant aux diplômes d'Etat d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture génère des évolutions dans l’ingénierie mais également dans l’évaluation finale des dossiers des élèves aides-soignants,  pour l’année de formation 2023-2024

De fait, le projet pédagogique de l’IFAS du CFPS s’inscrit dans une dynamique évolutive et d’ouverture.

 

-          Les élèves en cours de formation – y compris ceux en cours de redoublement - sont concernés par les mesures suivantes :

 

1)      Validation du bloc de compétences : 

 

L'élève doit obtenir une moyenne au moins égale à dix sur vingt au sein d’un bloc de compétence. Les notes obtenues aux évaluations des modules constituant un même bloc de compétence se compensent entre elles, lorsqu’elles sont supérieures ou égales à 8 sur 20 (elles restent comme aujourd’hui de même coefficient)

 

2)      Rattrapage :

 

Pour mémoire chaque élève a droit à une session initiale et une session de rattrapage par année d’inscription

 

Désormais, la note retenue sera la meilleure note obtenue entre la session d’évaluation initiale et celle de rattrapage.

 

3)      Redoublement :

 

Désormais, l’élève conservera les notes supérieures ou égales à 10 pour l’année de redoublement.

 

4)        Passerelles à compter de la rentrée de septembre 2023 :

 

Dans la situation où la capitalisation de dispense conduirait l’apprenant à ne réaliser aucun stage, une période en milieu professionnel peut être prescrite par le directeur d’institut en accord avec le formateur référent pédagogique d’une durée maximum de cinq semaines. Le choix du lieu de stage prend en compte le besoin de progression de l’apprenant.

 

Un Accompagnement Pédagogique Individuel (API) complémentaire pour les élèves bénéficiant d’équivalence de compétence et d’allégements de formation pourra désormais être mis en place avec une durée maximum de 35h.

 

 

5) Depuis la rentrée de septembre 2023

 

Une commission de validation de l'acquisition des résultats (CVAR) se prononce sur la validation ou non de l'acquisition des compétences en milieu professionnel à partir des appréciations réalisées par les encadrants de stage. Sa mission consiste aussi à vérifier le parcours scolaire de l'élève.

 

 Présidée par le directeur de l'institut de formation, elle se compose de deux formateurs permanents et de deux encadrants de stages de même filière que la formation concernée ou un de la même filière concernée et l'autre infirmier. Les membres sont désignés par le directeur de l'institut de formation. Un suppléant est désigné pour chaque membre dans les

 

  Au moins deux commissions ont lieu par an, dont une se réunit en fin d'année scolaire.
« Les validations ou non des compétences en milieu professionnel dans le cadre de rattrapage ou de redoublement peuvent être réalisées par une réunion pédagogique d'acquisition des résultats sous la responsabilité du directeur de l'institut de formation.
« Les dispositions de l'article 9 bis s'appliquent à compter des rentrées d'août ou de septembre 2023 y compris aux élèves en redoublement. Avant la tenue du jury de certification de juillet 2023, une réunion pédagogique est installée par le directeur de l'institut de formation en  fin de formation, dédié à la vérification et la consolidation des dossiers scolaires. »

 

Condition de validité de la formation :

  •  Validité de la carte d’identité nationale ;
  •  Obtention d’une note au moins égale à dix sur vingt à chaque module de formation constituant le bloc de compétence sans  compensation entre module ;
  •  Acquisition des compétences en milieu professionnel ;
  •  Non cumul de plus de 5% d'absence justifiée, non rattrapée, sur l'ensemble de la formation ;
  •  Acquisition de l’attestation gestes d’urgence niveau 2.

  

Indicateurs de performance au CFPS

  • En 2023 (jury final Juillet ) :  86.88 %   des élèves ont obtenu leur diplôme d’état.
  • En 2023 le taux d'insertion dans l'emploi à l'obtention du Diplôme : 82.7%

Poursuite de formation

Suite à l’obtention du diplôme d’état, l’aide soignant a la possibilité de se spécialiser en suivant la formation d’assistant de soins en gérontologie.⇒ Plaquette d'informations

Il est possible qu'il bénéficie de passerelles vers les formations d’ambulancier, d’auxiliaire de puériculture, d’accompagnant éducatif et social avec dispenses de certains blocs de compétences et sous réserve de réussite aux épreuves de sélection.

L'aide soignant peut accéder à la formation infirmière sous conditions de justifier de 3 années d’exercice professionnel et après réussite aux épreuves de sélection.

Coût de la formation 

Le coût pédagogique de la formation est pris en charge par le conseil régional nouvelle aquitaine pour les demandeurs d'emploi et les personnes en poursuite scolaire.

Pour les personnes en formation professionnelle continue : se renseigner auprès du secrétariat du CFPS : 05-58-05-20-75.

La Région demande, depuis 2020, aux organismes gestionnaires de formation de pratiquer à tous les élèves sélectionnés des droits d’inscription ou frais de dossier de 100 euros à l'entrée en formation.

Soutiens financiers

 Des bourses d’études peuvent être accordées par le Conseil Régional, sur leur demande, aux étudiants dont les ressources ne dépassent pas un plafond fixé annuellement.

En cas de difficultés financières ponctuelles, les élèves bénéficiant du financement par le Conseil Régional Nouvelle Aquitaine peuvent déposer auprès du secrétariat de l'IFAS une demande d'aide de fond social.

La prise des repas est  possible au sein des espaces de restauration du Centre Hospitalier Inter Communal de Mont de Marsan. Le montant est  de 3.30€  (tarif Crous 2024)

5 tenues professionnelles sont fournies gratuitement à chaque étudiant pour la mise en stage.

Vous pouvez également obtenir un soutien financier par la voie de l'apprentissage.

 

Entrer et suivre la formation à l'IFAS requiert d'être à jour de ses vaccins

L’admission définitive dans un Institut de Formation Aide Soignant est subordonnée au respect de la réglementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France :

  • Les vaccinations antidiphtérique et antitétanique, antipoliomyélitique obligatoires
  • Tuberculose.
  • Vaccination contre l’hépatite B
  • Vaccinations recommandées : coqueluche, grippe, Rougeole, rubéole, oreillons, varicelle, COVID.

La preuve de la vaccination est constituée par la présentation d’une attestation médicale. L’affectation en stage ne s’effectuera que si l'élève est à jour de ses vaccinations.

 

 

 

Centre Hospitalier de Mont de Marsan Avenue Pierre de Coubertin BP 417
40024 Mont-de-Marsan Cedex

  • Tél. : (33) 05 58 05 10 10
  • Fax : (33) 05 58 05 10 01
  • Email : Contact

http://www.ch-mt-marsan.fr/formation-d-aide-soignant-ifas/presentation-generale-de-la-formation-aide-soignant-415.html

Lettres d'information

Choisissez votre profil pour vous inscrire.

Réalisation : Stratis